Bahreïn: le chef de l’opposition chiite arrêté par le régime

Bahreïn: le chef de l’opposition chiite arrêté par le régime

Le chef du principal groupe de l’opposition chiite bahreïnie, cheikh Ali Salmane, a été arrêté dimanche après avoir été longuement interrogé au ministère de l’Intérieur, a annoncé son groupe Al-Wefaq dans un communiqué.

Cheikh Salmane avait été convoqué dans la matinée pour être interrogé sur “des violations des dispositions de la loi”, avait indiqué le ministère de l’Intérieur sans préciser lesquelles.

Dans son communiqué, Al-Wefaq a exigé “la libération immédiate” de son chef et prévenu que son arrestation était “une aventure grave et (aux conséquences) incalculables”.

L’arrestation de cheikh Salmane est survenue au lendemain de sa reconduction pour quatre ans à la tête du groupe, au terme d’un congrès général tenu pour se mettre en conformité avec la loi du royaume.

Petit pays dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa, Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite, qui réclame une monarchie constitutionnelle.

AFP