20.000 Nigérians ont fui les massacres de Boko Haram en 15 jours

20.000 Nigérians ont fui les massacres de Boko Haram en 15 jours

Vingt mille Nigérians ont fui au Tchad, au Niger et au Cameroun au cours des deux dernières semaines après une vague d’attaques des islamistes de Boko Haram contre des villes et villages du nord du Nigeria.

Amnesty International juge possible que les combattants de la secte sunnite aient tué jusqu’à 2.000 personnes autour du 3 janvier dans la région de Baga. L’armée nigériane a donné lundi un bilan d’au moins 150 morts, y compris des activistes.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) estime qu’au cours des dix derniers jours, 6.000 Nigérians ont trouvé refuge au Cameroun, à l’est, et 1.500 autres au Niger, au nord.

Le Tchad dit pour sa part que 13.000 personnes ont pénétré sur son territoire, dans la région du lac Tchad. Certains ont péri noyés en tentant de fuir, d’autres se sont retrouvés bloqués sur des îles du lac, attendant d’être secourus par bateau.

“Nous nous préparons à une aggravation de la situation”, prévient Karl Steinacker, représentant du HCR au Niger, où 150.000 personnes ont déjà trouvé refuge depuis le début des attaques de Boko Haram au Nigeria, il y a cinq ans…

lire la suite sur Reuters