3 000 Nigérians se réfugient au Tchad après les attaques de Boko Haram

3 000 Nigérians se réfugient au Tchad après les attaques de Boko Haram

Le Tchad a vu affluer depuis mi-décembre «plus de 3000 réfugiés» nigérians et rentrer au pays plus de 500 Tchadiens en raison des attaques du groupe terroriste de Boko Haram dans le nord-est frontalier du Nigeria, a selon le Premier ministre tchadien Kalzeubé Pahimi Deubet.

«Depuis la mi-décembre, on a constaté un afflux massif des réfugiés nigérians dans la région du Lac-Tchad (où se trouve une frontière commune avec le Nigeria), notamment dans la localité de Gubuwa. A ce jour, l’on a enregistré plus de 3 000 réfugiés nigérians et 543 ‘retournés’ tchadiens», a-t-il déclaré à N’Damena devant des diplomates et des représentants des partenaires internationaux. «L’instabilité dans certains pays voisins du Tchad, et particulièrement au Nigeria, causée par Boko Haram nous inquiète», a ajouté le Premier ministre…

Le groupe terroriste de Boko Haram s’est emparé facilement, le weekend dernier, d’une importante base militaire située à l’entrée de la ville stratégique de Baga, le grand carrefour agricole et commercial du nord sur les rives du lac Tchad (sud-ouest du Tchad)…
Liberation.fr