32 mineurs présumés morts après un coup de grisou dans l’est de l’Ukraine

32 mineurs présumés morts après un coup de grisou dans l’est de l’Ukraine

Le sort d’au moins 32 mineurs restait inconnu mercredi à Donetsk, dans l’est séparatiste de l’Ukraine, mais leurs chances de survie étaient très faibles après un coup de grisou dans une mine déjà théâtre de plusieurs accidents mortels ces dernières années (…)

Ce n’est pas la première fois que la mine de Zassiadko est le théâtre d’accidents mortels. En novembre et décembre 2007, une série d’explosions y avaient fait au total 106 morts. Cinquante-cinq gueules noires y avaient également été tuées dans un coup de grisou en 2001, et 50 autres en 1999.

Les violations courantes des règles de sécurité à Zassiadko sont dénoncées par des mineurs du Donbass.
AFP