Afghanistan: 9 morts dans le bombardement d’un hôpital de MSF à Kunduz qui pourrait être dû à une frappe américaine

Afghanistan: 9 morts dans le bombardement d’un hôpital de MSF à Kunduz qui pourrait être dû à une frappe américaine

Neuf employés de Médecins sans Frontières (MSF) ont été tués et 37 personnes grièvement blessées dans le bombardement de l’hôpital de l’ONG dans la ville afghane de Kunduz, qui pourrait être dû à une frappe américaine.

Le bilan de ce raid mené dans la nuit pourrait s’alourdir, car “de nombreux patients et membres du personnel manquent encore à l’appel”, explique MSF. Un nouveau bilan fait état de neuf employés tués, contre trois auparavant, et 37 personnes, dont 19 employés de MSF, grièvement blessées.

Au moment du bombardement, 105 patients et 80 membres du personnel, des Afghans et des étrangers, étaient présents dans l’hôpital de cette grande ville du nord afghan, situé non loin du centre-ville. Kunduz a été le théâtre d’âpres combats entre les talibans et les forces de sécurité afghanes cette semaine.

En Afghanistan, les frappes aériennes de la coalition de l’Otan font l’objet d’une controverse quant aux “dommages collatéraux” qu’elles engendrent. En juillet dernier, 10 soldats afghans avaient ainsi été tués par erreur dans un raid américain dans la province orientale de Logar…
AFP