Arabie saoudite: 3 avocats condamnés pour des tweets

Arabie saoudite: 3 avocats condamnés pour des tweets

5 à 8 ans de prison pour ceux qui ont osé critiquer la justice saoudienne sur les réseaux sociaux

Trois avocats en Arabie saoudite ont été condamnés lundi à des peines de cinq à huit ans de prison et interdits d’utiliser les réseaux sociaux pour des tweets critiquant la justice saoudienne, a rapporté l’agence officielle Spa.

Les avocats ont été reconnus coupables de plusieurs chefs d’accusation, y compris diffamation et atteinte au système judiciaire du royaume, qu’ils ont qualifié dans des tweets de “rétrograde”. Ces tweets portent “atteinte à l’ordre public”, a ajouté l’agence sans identifier les prévenus.

Un accusé a été condamné à huit ans de prison et les deux autres à cinq ans chacun. Une fois qu’ils auront purgé leur peine, ils seront interdits de quitter le pays pendant plusieurs années et il leur sera interdit d'”apparaître ou de publier dans les médias ou sur les réseaux sociaux même sous des prête-noms”, a ajouté la Spa.

Le tribunal a averti que les usagers des réseaux sociaux étaient surveillés et que quiconque entreprendrait une action similaire sera jugé de la même manière.

En février, Reporters sans frontières (RSF) avait indiqué que les monarchies du Golfe, redoutant des troubles, avaient multiplié les mesures pour surveiller et contrôler les médias, notamment ceux en ligne.

L’Arabie saoudite, qui figure sur la liste RSF des pays “ennemis d’internet”, “applique une censure implacable à ses propres médias et à Internet, multipliant les condamnations de net-citoyens”, avait relevé l’organisation dans un rapport.

Afp