Assange: un comité de l’ONU veut la fin de sa “détention arbitraire”

Assange: un comité de l’ONU veut la fin de sa “détention arbitraire”

Un comité de l’Onu a appelé vendredi à mettre fin à la “détention arbitraire” du fondateur de Wikileaks Julian Assange,

confiné depuis plus de trois ans dans l’ambassade d’Equateur à Londres.

Mais un porte-parole du gouvernement britannique a immédiatement rejeté l’avis de ce comité, qui n’est pas contraignant,

laissant ainsi entendre qu’il serait arrêté s’il mettait un pied hors de l’ambassade.

Julian Assange a été “arbitrairement détenu par la Suède et le Royaume-Uni depuis son arrestation à Londres le 7 décembre

2010”, a jugé un groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire, dans des conclusions rendues publiques à Genève.

Le comité appelle “les autorités suédoises et britanniques” à “mettre fin à sa détention” et à respecter le droit du

fondateur de WikiLeaks à être “indemnisé” (…)
AFP