Attentats suicides revendiqués par l’EI continuent; des dizaines de morts au Yémen et en Irak

Attentats suicides revendiqués par l’EI continuent; des dizaines de morts au Yémen et en Irak

Au moins 30 personnes ont été tuées vendredi dans un attentat suicide revendiqué par le groupe terroriste de Daesh (EI), après un match de football dans un village au sud de Bagdad.

Plus de 65 personne ont été blessées dans l’explosion, a rapporté la police irakienne.

Selon Ali Nachmi, un témoin de 18 ans, “le kamikaze s’est fendu dans la foule pour tenter de s’approcher du rassemblement et s’est fait exploser alors que le maire était en train de décerner le trophée aux vainqueurs”.

Trois autres attentats suicide à la voiture piégée revendiqués également par les terroristes de Daesh (EI) ont fait au moins 22 morts vendredi à Aden, ville du sud du Yémen où règne toujours l’insécurité.

Depuis un an, les groupes terroristes de l’EI ou Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) ont profité de l’agression saoudienne au Yémen pour renforcer leur présence dans le sud de ce pays pauvre de la péninsule arabique et particulièrement à Aden, où ils ont multiplié les attaques.

Ce mois-ci, la coalition sous commandement saoudien a effectué à Aden ses premières frappes aériennes contre les chiites Houthis et leurs alliés, des militaires restés fidèles à l’ancien président Ali Abdallah Saleh.

Le conflit au Yémen a tué plus de 6.300 personnes depuis un an, pour la moitié des civils, selon les Nations unies.

L’EI est responsable de la quasi-totalité de ce type d’attaques dans différentes régions du Monde. Selon des experts, les combattants de l’EI auront de plus en plus recours aux attentats suicide tant que leur “califat” autoproclamé à cheval sur la Syrie et l’Irak continuera de perdre du terrain.