Au moins 21 détenus vénézuéliens sont morts

Au moins 21 détenus vénézuéliens sont morts

Au moins 21 prisonniers en grève de la faim sont morts mercredi 26 novembre au Venezuela des suites d’une intoxication médicamenteuse. Le gouvernement avait confirmé en début de soirée la mort de 13 détenus et 145 cas d’empoisonnement dans la prison d’Uribana (dans le sud-ouest du pays).
Ils avaient cessé de s’alimenter, mardi, pour protester contre les traitements inhumains et les violations des droits de l’Homme dont ils étaient victimes de la part du personnel pénitentiaire de cet établissement de l’Etat de Lara.
Selon l’Observatoire vénézuélien des prisons (OVP), les prisonniers se sont mutinés. Ils se sont ensuite rendus à l’infirmerie où ils se sont empoisonnés en avalant des médicaments. Le ministère des établissements pénitentiaires a de son côté indiqué que les décès étaient dus « à l’ingestion incontrôlée » de médicaments dont des antibiotiques, des cachets contre l’épilepsie et l’hypertension, ainsi que d’alcool…
Lemonde.fr