Au Qatar, un restaurant tenu par des Indiens sert gratuitement les ouvriers étrangers

Au Qatar, un restaurant tenu par des Indiens sert gratuitement les ouvriers étrangers

“Si vous avez faim et que vous n’avez pas d’argent, venez manger gratuitement !”. Loin du luxueux centre-ville de Doha, un modeste restaurant tenu par des Indiens veut aider les ouvriers asiatiques dans la misère.

Une armée d’étrangers employés sur les multiples chantiers de la capitale qatarie, notamment les infrastructures pour la Coupe du monde de football de 2022, habitent la “Zone industrielle”, un quartier fait d’usines, d’ateliers et de logements à bas prix, à une quinzaine de km au sud de Doha.

Beaucoup d’entre eux, originaires d’Inde, du Népal, du Bangladesh ou encore du Sri Lanka, ont choisi comme cantine Zaiqa, un restaurant géré par deux frères indiens qui proposent, sept jours sur sept, des plats à petits prix, comme le curry de poisson à 6 riyals (1,50 euro).

Depuis trois semaines, l’établissement se distingue cependant avec sa pancarte en anglais et en arabe qui propose un plat gratuit pour ceux qui ne peuvent même pas se permettre de dépenser cette somme.

Quand on l’a accrochée, “j’ai eu les larmes aux yeux”, explique Shadab Khan, assurant que son frère cadet Nishab est à l’origine de l’initiative apparemment unique dans le riche émirat pétrolier.

Selon l’un des clients de Zaiqa, Ghufran Ahmed, “beaucoup d’ouvriers gagnent entre 800 et 1.000 riyals par mois (entre 200 et 250 euros par mois)” (…)
AFP