Aung San Suu Kyi, très critiquée pour son silence, promet enfin de soutenir les Rohingyas (Tribune de Genève)

Aung San Suu Kyi, très critiquée pour son silence, promet enfin de soutenir les Rohingyas (Tribune de Genève)