Australie accusé par le HCR pour avoir renié un accord sur les réfugiés

Australie accusé par le HCR pour avoir renié un accord sur les réfugiés

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a accusé lundi l’Australie de renier un accord qui visait à trouver une solution au problème des réfugiés relégués par les autorités australiennes dans des camps offshore.

Le HCR a expliqué qu’il avait accepté en novembre d’aider à organiser le transfert aux Etats-Unis de certains de ces détenus à la condition que Canberra accepte de laisser entrer sur son territoire des demandeurs d’asile ayant des attaches en Australie.

“Nous avions accepté à la condition claire que des réfugiés vulnérables ayant des membres de leurs familles en Australie seraient au final autorisés à s’y installer”, a déclaré dans un communiqué le Haut-commissaire Filippo Grandi.

“Le HCR a été récemment informé par l’Australie qu’elle refusait même ces réfugiés.”

Selon l’organisation, les autorités ont fait savoir à ces réfugiés relégués dans les camps de rétention de l’île de Manus, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et de Nauru, minuscule île du Pacifique, que leurs seules options étaient soit de rester où ils étaient, soit de partir au Cambodge ou aux Etats-Unis…

Lire la suite sur AFP