Climat: Si on ne fait rien, il y aura 100 millions de pauvres en plus d’ici à 2030

Climat: Si on ne fait rien, il y aura 100 millions de pauvres en plus d’ici à 2030

A quelques semaines de la COP 21, la menace devrait inciter certains pays à agir. Car la planète comptera 100 millions de personnes supplémentaires vivant dans l’extrême pauvreté d’ici à 2030 si aucune action n’est prise pour limiter l’impact du réchauffement climatique, estime un rapport de la Banque mondiale publié dimanche.

«Sans (un) développement “climato-intelligent”, le changement climatique pourrait faire basculer plus de 100 millions de personnes dans la pauvreté à l’horizon 2030», indique ce document publié à moins d’un mois de la conférence de Paris sur le climat COP21.

L’Afrique en première ligne
L’impact serait particulièrement fort sur le continent africain, où le changement climatique pourrait entraîner une flambée des prix alimentaires pouvant atteindre 12% en 2030. Ce serait «un coup très dur pour une région où la consommation alimentaire des ménages les plus pauvres représente plus de 60 % leurs dépenses», souligne l’institution de développement économique.

L’Asie du Sud serait, elle aussi, en première ligne. En Inde, les chocs agricoles et la prolifération plus rapide des maladies résultant des dérèglements climatiques pourrait faire basculer 45 millions de personnes dans l’extrême pauvreté, c’est-à-dire vivant avec moins de 1,90 dollar par jour…
Lire la suite sur 20minutes.fr

Climat, millions , pauvres , 2030