Crise des déchets : taux de dioxine de 400% supérieur à la normale dans l’air de Beyrouth

Crise des déchets : taux de dioxine de 400% supérieur à la normale dans l’air de Beyrouth

Un taux de dioxines dans l’air supérieur de 400% à la normale a été enregistré à Beyrouth en raison de l’accumulation des déchets, selon un rapport du ministre de l’Agriculture, Akram Chehayeb, réaffirmant la nécessité de résoudre la crise des déchets.

La crise des déchets dure depuis le 17 juillet, date de la fermeture de la décharge de Naamé.