Crise humanitaire au Yémen

Crise humanitaire au Yémen

La campagne militaire menée par l’Arabie saoudite depuis le 26 mars contre les chiites, a déjà fait plus de 500 morts, selon l’ONU.

La situation humanitaire critique au Yémen a poussé la Russie à réclamer samedi devant le Conseil de sécurité de l’ONU une pause dans la campagne de frappes aériennes de la coalition arabe qui lutte contre les chiites.

Alarmé par la situation humanitaire, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a demandé pour sa part une pause de 24 heures pour apporter un soutien médical à la population civile de Yémén.

Selon les sources médicales, les combats à Aden depuis le 25 mars ont fait plus de 180 morts et 1.282 blessés, dont 75% de civils. « Les stocks de médicaments se sont épuisés et les hôpitaux ne parviennent plus à faire face au nombre croissant des victimes ».

L’ONU et les organisations humanitaires s’inquiètent du nombre de victimes civiles dans ce conflit. Le dernier bilan officiel dressé par l’ONU remonte à jeudi avec 519 morts et 1.700 blessés en deux semaines de combats au Yémen.

Selon l’ONG, Action contre la Faim, basée à Paris, “des dizaines de milliers de personnes fuient les zones de combat et se trouvent sur les routes ou cherchent refuge dans les villages”.

Devant l’insécurité croissante, l’Algérie a évacué samedi soir 160 de ses ressortissants. La Jordanie avait fait de même vendredi, évacuant 48 ressortissants par voie terrestre, au lendemain de l’évacuation de dizaines d’Egyptiens…