Décès “suspect” d’une journaliste

Décès “suspect” d’une journaliste

Serena Shim, journaliste américano-libanaise travaillant pour la chaîne iranienne Press TV, a été tuée dimanche dans un accident de la route à la frontière syro-turque, rapporte son employeur. Pour la chaîne iranienne, l’accident semble suspect.

Mme Shim couvrait depuis la Turquie les combats dans la ville frontalière de Kobané, en Syrie, également connue sous Aïn el-Arab en langue arabe. Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) et les forces kurdes s’y affrontent depuis la mi-septembre.

Après avoir fait un reportage à Suruc, elle était en route pour son hôtel, lorsque son véhicule a percuté un poids lourd, précise Press TV.

La chaîne souligne que vendredi, Serena Shim lui avait exprimé sa peur d’être arrêtée par les services de renseignement turcs qui, selon ses propos, la suspectait d’être une espionne du fait de ses reportages sur la position des autorités turques à l’égard des jihadistes de l’EI.

Selon Press TV, Serena Shim avait indiqué avoir des informations sur des infiltrations de militants en Syrie via la frontière turque. Elle avait également indiqué avoir obtenu des images de ces militants traversant la frontière, dissimulés dans des camions d’ONG et du Programme alimentaire mondiale (PAM) de l’Onu.

La journaliste avait rejeté les accusations d’espionnage.

Le directeur des informations de Press TV, Hamid Reza Emadi, a déclaré lundi “nous n’acceptons pas la version de l’accident”. “Nous pensons que le gouvernement turc doit être tenu responsable devant la communauté internationale. Il faut savoir exactement ce qui s’est passé”, a-t-il ajouté.

La famille de la journaliste a également indiqué à Press TV ne pas croire la version de l’accident de la route.

Write a Comment

Only registered users can comment.