Des exactions se poursuivent au Soudan du Sud, l’ONU dénonce

Des exactions se poursuivent au Soudan du Sud, l’ONU dénonce

Les exactions se poursuivent au Soudan du Sud. L’ONU a dénoncé vendredi 6 février des «violations continues » des droits de l’homme dans le plus jeune pays du monde, ravagé par la guerre civile depuis plus d’un an.

Le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des droits de l’homme, Ivan Simonovic, a relayé des témoignages « effroyables » entendus lors de son déplacement dans les « villes détruites » de Bentiu et Malakal, respectivement les capitales des Etats d’Unité et du Haut-Nil, dans le nord du pays, parmi les villes les plus affectées par le conflit. « Dans une certaine partie du pays, je pense que c’était en août, un “mois du viol” a été décrété », a-t-il ajouté, sans dire quel camp en avait été responsable.

« C’est absolument intolérable […]. Il est essentiel de faire avancer la paix, cette situation ne peut plus durer », a-t-il ajouté dans une déclaration publiée vendredi. Une guerre civile émaillée de massacres interethniques ravage depuis décembre 2013 le Soudan du Sud. Aucun bilan officiel n’a jamais été fourni, mais les observateurs évoquent des dizaines de milliers de morts, et une grave crise humanitaire. (…)

Lire la suite sur lemonde.fr