Des militaires libanais tués et blessés à la frontière syrienne

Des militaires libanais tués et blessés à la frontière syrienne

Un nombre indéterminé de soldats libanais ont été tués et blessés vendredi dans des affrontements avec des hommes armés à la frontière avec la Syrie, a annoncé une source militaire.

Selon cette même source, plusieurs des assaillants sont également tués et blessé. Mais l’armée a refusé de donner un chiffre exact de victimes dans ses rangs avant de prévenir les familles.

Selon une source de sécurité libanaise, environ 200 hommes armés venus des collines de Qalamoun en Syrie ont attaqué vendredi matin les positions militaires libanaises et l’armée utilisent des hélicoptères pour les combattre.

Les monts de l’Anti-Liban séparent les deux pays avec Qalamoun du côté syrien et la plaine de la Bekaa du côté libanais. Il s’agit des accrochages les plus violents depuis août lorsque l’armée et des djihadistes venus de Syrie s’étaient affrontés dans la région d’Aarsal. Depuis le Front al-Nosra et le groupe Etat islamique détiennent en otage 25 policiers et soldats libanais.

afp