Femmes violées et brûlées vives: le Soudan du Sud promet de punir les coupables

Femmes violées et brûlées vives: le Soudan du Sud promet de punir les coupables

Le gouvernement sud-soudanais a annoncé, dimanche 5 juillet, qu’il punirait les militaires qui ont violé, puis brûlées vives des femmes et des filles dans ce jeune pays ravagé depuis un an et demi par une sanglante guerre civile…. Dans un rapport publié mardi, des enquêteurs de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss) dénonçaient « des violations des droits de l’homme généralisées », s’appuyant sur le témoignage de 115 victimes et témoins dans l’Etat septentrional d’Unité, un des plus touchés par la guerre civile (…)

Selon l’ONU, les survivants des attaques « ont affirmé que la SPLA et ses milices alliées du département de Mayom ont mené une campagne contre la population locale, tuant des civils, pillant et détruisant des villages, et provoquant le déplacement de plus de 100.000 personnes ». (…)

Le conflit au Soudan du Sud a éclaté en décembre 2013, avec des combats au sein de l’armée sud-soudanaise, fracturée le long de lignes politico-ethniques par la rivalité à la tête du régime entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar.
20minutes.fr