Forum politique de haut niveau sur le développement durable, 6 au 15 juillet

Forum politique de haut niveau sur le développement durable, 6 au 15 juillet
Lors de ce forum, organisé du 6 au 15 juillet par le Département des Nations Unies aux affaires économiques et sociales (DESA), 44 pays vont présenter les mesures qu’ils prennent pour faire avancer les objectifs de développement durable. Le forum a pour thème cette année : « Une reprise durable et résiliente après la pandémie de Covid-19 qui promeut les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement durable ».

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires économiques et sociales, Liu Zhenmin, a encouragé à l’ouverture du Forum politique de haut niveau sur le développement durable, les Etats membres à prendre les mesures nécessaires pour réaliser les Objectifs du développement durable (ODD) et concrétiser l’Accord de Paris sur le climat.

Lors de ce forum, organisé du 6 au 15 juillet par le Département des Nations Unies aux affaires économiques et sociales (DESA), 44 pays vont présenter les mesures qu’ils prennent pour faire avancer les objectifs de développement durable. Le forum a pour thème cette année : « Une reprise durable et résiliente après la pandémie de Covid-19 qui promeut les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement durable ».

Liu Zhenmin a présenté le nouveau rapport de l’ONU, qui « dresse un tableau inquiétant de l’état des ODD, six ans après l’adoption de l’Agenda 2030 ». Le rapport révèle l’impact dévastateur de la pandémie de Covid-19 qui a stoppé, ou inversé, des années, voire des décennies de progrès en matière de développement. L’extrême pauvreté mondiale a augmenté pour la première fois depuis 1998. En 2020, plus de 100 millions de personnes ont sombré dans l’extrême pauvreté et la faim chronique. Et les perturbations des services de santé essentiels ont menacé des années de progrès dans l’amélioration de la santé maternelle et infantile, l’augmentation de la couverture vaccinale et la réduction des maladies transmissibles et non transmissibles.

Malgré un ralentissement économique lié à la pandémie, la crise climatique se poursuit sans relâche, a-t-il noté le Secrétaire général adjoint. Une réduction temporaire des activités humaines a entraîné une baisse des émissions de gaz à effet de serre. Cependant, les concentrations de gaz à effet de serre ont continué d’augmenter en 2020, atteignant de nouveaux records.

www.un.org