Gaza: plus de 200.000 enfants privés de rentrée à cause d’une grève

Gaza: plus de 200.000 enfants privés de rentrée à cause d’une grève

Plus de 200.000 enfants palestiniens ont été privés lundi de rentrée scolaire à Gaza par une grève massive des enseignants liée aux difficultés financières de l’agence de l’ONU dans l’enclave éprouvée par la guerre et le blocus israélien.

L’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) qui emploie une grande partie des professeurs et personnels d’éducation dans la bande de Gaza et dépend du financement de donateurs étrangers fait en effet face à un manque chronique de ressources.

Cette année, la crise a atteint des proportions inégalées et l’UNRWA a menacé de repousser la rentrée faute de dons suffisants et de mettre une partie de son personnel au chômage technique, sans salaire, pendant un an.

Cette décision a finalement été gelée. Mais les employés de l’UNRWA réclament son annulation pure et simple. Le syndicat du personnel de l’agence a donc décidé de faire monter la pression le jour de la rentrée et appelé au débrayage.

Des milliers de professeurs, assistants ou administratifs ont manifesté devant le siège de l’UNRWA, leur employeur, sous des pancartes “Ne touchez pas aux droits des réfugiés, qu’ils soient étudiants ou salariés”. (…)

Plus d’un million d’élèves étaient censés effectuer leur rentrée dans les Territoires palestiniens mais un cinquième d’entre eux ne s’assiéront derrière leur pupitre que mardi en raison de la grève à Gaza.

AFP