Grèce: 17.000 manifestants disent “non” au “chantage des créanciers”

Grèce: 17.000 manifestants disent “non” au “chantage des créanciers”

Environ 17.000 manifestants, pour la plupart des sympathisants du parti de la gauche radicale Syriza au pouvoir en Grèce, ont manifesté lundi à Athènes et à Thessalonique (nord) en faveur du “non” au référendum, dénonçant “le chantage des créanciers”, UE et FMI.

Selon des estimations de la police, plus de 13.000 se sont rassemblés sur la place Syntagma en bas du Parlement dans le centre d’Athènes, et 4.000 à Thessalonique, deuxième ville grecque, à six jours du déroulement dimanche d’un référendum au cours duquel les Grecs sont appelés à dire “oui” ou “non” à de nouvelles mesures d’austérité proposées par les créanciers.

“Non au chantage de la troïka (UE, BCE et FMI)”, “Non aux “memoranda” (mesures d’austérité), “Nos vies n’appartiennent pas aux créanciers”, étaient inscrits sur les banderoles des manifestants, qui ont afflué à Syntagma (…)

AFP