HRW demande à l’Occident de ne pas soutenir le régime bahreïni

HRW demande à l’Occident de ne pas soutenir le régime bahreïni

L’ONG “Human Rights Watch” a demandé aux alliés occidentaux du Bahreïn de faire pression sur le régime des Al-e-Khalifa, pour libérer les activistes, dont Cheikh Ali Salman, secrétaire général du parti Wefaq.

Joe Stork, Directeur général du département du Moyen-Orient de “HRW”, a récemment indiqué, que l’arrestation du Cheikh Ali Salman était un acte prémédité, transmettant ce message aux Bahreïnis et au monde entier, que le compromis politique et le respect des droits essentiels ont été, totalement, éliminés des options du régime.

Joe Stork a rappelé que les responsables bahreïnis n’ont pas toujours présenté des témoignages ou documents contre Salman. Pour cette raison il exige sa libération immédiate et la levée de toutes les accusations portées à son encontre.

Cheikh Ali Salman est en détention, depuis le 28 décembre, pour diverses accusations, dont des efforts dans le sens du renversement du régime.