HRW dénonce l’usage excessif de la force par la police égyptienne face aux manifestants

HRW dénonce l’usage excessif de la force par la police égyptienne face aux manifestants

Human Rights Watch a dénoncé lundi l’usage excessif de la force par la police en Egypte contre des manifestations pacifiques, après la mort d’au moins 19 personnes dimanche dans des rassemblements marquant le quatrième anniversaire de la révolte de 2011.

Quatre ans après la révolution, la police tue toujours régulièrement des manifestants, a dénoncé dans un communiqué la directrice pour le Moyen-Orient de Human Rights Watch (HRW), Sarah Leah Whiston.

Les abus de la police étaient déjà l’une des causes principales du soulèvement populaire qui a chassé le président Hosni Moubarak du pouvoir…
Depuis l’éviction de M. Morsi, soldats et policiers ont tué plus de 1.400 manifestants pro-Morsi, dont 700 en quelques heures lorsque les forces de sécurité ont dispersé des rassemblements islamistes le 14 août 2013 au Caire.