Inde: l’interdiction d’un documentaire sur le viol, provoque un tollé

Inde: l’interdiction d’un documentaire sur le viol,  provoque un tollé

Plus de deux ans après le viol d’une étudiante qui avait horrifié l’Inde, l’interdiction du documentaire qui retrace cette histoire provoque un tollé dans le pays.

Le documentaire India’s Daughter, de la Britannique Leslee Udwin, a fait l’objet d’une censure par un tribunal indien en raison de propos tenus par l’un des condamnés à mort dans ce viol collectif qui avait conduit à la mort d’une étudiante fin 2012 à Delhi.

En réaction, la chaîne d’information indienne NDTV a diffusé de 21 heures à 22 heures dimanche un écran noir avec une flamme vacillante au moment où était prévue la diffusion de ce  documentaire controversé. La chaîne n’a fait aucun commentaire sur cette interdiction, mais la directrice de la rédaction Sonia Singh avait écrit auparavant sur Twitter : « Nous ne hurlerons pas, mais nous serons entendus. »

(…) Le documentaire de la réalisatrice britannique devait être diffusé dans sept pays dimanche à l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme.

Le père de la victime – la jeune femme était morte de ses blessures – a estimé que tout le monde devait voir ce documentaire qui dévoile « l’amère réalité » de la situation de la femme en Inde (…)
Lemonde.fr