Irak: au moins 13 morts dans des attentats anti chiites revendiqués par l’EI à Bagdad

Irak: au moins 13 morts dans des attentats anti chiites revendiqués par l’EI à Bagdad

Deux attentats à la bombe devant un centre commercial ont fait au moins 13 morts vendredi dans la capitale irakienne. Le groupe terroriste de Daesh (EI) a revendiqué l’attentat.

Au moins 13 personnes ont été tuées et plus de 30 autres blessées, selon un dernier bilan de sources médicale et sécuritaire.

Les magasins étaient probablement restés ouverts tard le soir pour ce weekend précédant l’Aïd el-Adha, la grande fête musulmane du sacrifice, mais il n’y a pas eu de victimes à l’intérieur du centre commercial, a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur Saad Maan.

Dans un communiqué sur internet, l’EI a affirmé que les attaques visaient des chiites et qu’elles avaient été menées par deux kamikazes irakiens du groupe, dont l’un était originaire de Fallouja, une ville à l’ouest de Bagdad reprise par l’armée irakienne à l’EI en juin dernier.

Malgré ses revers sur le terrain, le groupe terroriste a continué à commettre des attentats sanglants visant notamment la communauté chiite, majoritaire en Irak, qu’il considère comme hérétique.

AFP