Irak : l’effondrement du barrage de Mossoul pourrait faire 500 000 morts

Irak : l’effondrement du barrage de Mossoul pourrait faire 500 000 morts

Construit sur un sol qui s’érode, le plus grand barrage d’Irak menace de rompre. La catastrophe pourrait faire un demi-million de victimes.

Une vague de plus de 50 mètres de haut pourrait inonder le fleuve Tigre et engloutir la région de Mossoul faisant un demi million de morts et un million de sans abris : le barrage de Mossoul menace de s’effondrer selon l’US Army Corps of Engineers. Nommé « Barrage Saddam » à l’origine, il est situé à 40 km de la ville.

Construit sur une terre d’argile, gypse et calcaire qui s’érode au contact de l’eau, il a commencé à suinter dès sa mise en service en 1986. Depuis 2007, il est considéré comme le plus dangereux au monde et fait l’objet de renforts quotidiens : environ 100 000 tonnes de ciment ont été injectées dans la structure afin d’éviter son effondrement.

Mais Daech en a brièvement pris le contrôle pendant l’été 2014 et pendant 6 semaines les coulées de ciment ont été interrompues. Ensuite, des querelles politiques et des ennuis financiers ont compliqué les travaux de renforcement. Le barrage a encore été fragilisé lorsque le gouvernement irakien a décidé de couper l’approvisionnement en électricité de Mossoul contrôlé par Daech, comme le rapporte Loveday Morris du Washington Post. Bloquer l’écoulement a fait monter le niveau de l’eau et a augmenté la pression (…)

lire la suite sur Atlantico