Irak : l’ONU dénonce la poursuite de violations généralisées des droits de l’homme

Irak : l’ONU dénonce la poursuite de violations généralisées des droits de l’homme

Les Nations Unies ont publié lundi dans un rapport que le conflit en Irak continue de faire payer un lourd tribut aux civils, avec au moins 15.000 morts et 30.000 blessés depuis janvier 2014, alors que les violations généralisées des droits de l’homme et les déplacements massifs se poursuivent dans tout le pays.

Ce rapport, est établi par la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Irak (MANUI) et le Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH). Basé sur des enquêtes sur le terrain et des témoignages de victimes et de témoins, il couvre la période du 11 décembre 2014 au 30 avril 2015.

Il montre que la situation des civils dans les zones sous le contrôle de Daesh (EI) reste catastrophique. Ceux qui sont considérés comme étant opposés à l’idéologie de l’EI ou affilié au gouvernement irakien ou à ses forces de sécurité ont été systématiquement, enlevés, tués ou ciblés par d’autres moyens. Les journalistes, les avocats et les médecins ont également été spécifiquement ciblés, indique le rapport.

Les membres des communautés ethniques et religieuses sous le contrôle de l’EI continuent d’être persécutés. Environ 3.500 membres de la communauté yézidie restent détenus par l’EI, subissant quotidiennement des violences physiques et sexuelles ainsi que des traitements dégradants. « Ces actes semblent faire partie d’une politique visant à supprimer, expulser, ou détruire la plupart de ces communautés dans les zones sous le contrôle de l’EI », estime le rapport de l’ONU (…)

Lire la suite sur un.org