Irak: plus de 15.000 morts en 2014, année la plus sanglante depuis 2007

Irak: plus de 15.000 morts en 2014, année la plus sanglante depuis 2007

Les violences en Irak ont coûté la vie à plus de 15.000 personnes en 2014, l’année la plus meurtrière depuis 2007, selon des chiffres publiés par le gouvernement jeudi.

Plus de 22.000 personnes ont également été blessées au cours de cette période marquée par une offensive d’envergure des terroristes du groupe Daesh (EI), qui s’est emparé de vastes régions d’Irak.

L’ONG Iraq Body Count, basée en Grande-Bretagne, a elle fait état d’un bilan de 17.073 personnes tuées en 2014.

Selon les chiffres compilés par les ministères de la Santé, de l’Intérieur et de la Défense, 15.538 personnes ont péri en 2014, soit deux fois plus qu’en 2013 (6.522 morts).

Il faut remonter à 2007 pour trouver de tels bilans importants. Cette année-là, en plein conflit confessionnel entre chiites et sunnites (2006-2008), les violences avaient causé la mort de près de 18.000 personnes.
AFP