Iran: arrestation de 40 personnes pour l’attaque contre l’ambassade saoudienne à Téhéran

Iran: arrestation de 40 personnes pour l’attaque contre l’ambassade saoudienne à Téhéran

Les forces de police iranienne arrêtent 40 personnes qui ont saccagé l’ambassade saoudienne à Téhéran la nuit dernière après que Riyad a exécuté un religieux musulman de premier plan, selon un responsable judiciaire.

Des manifestants en colère ont organisé des rassemblements devant les missions saoudiennes à Téhéran et Mashhad. Un certain nombre d’entre eux  ont attaqué l’ambassade saoudienne dans la capitale en jetant des pétards dans le bâtiment qui a causé un incendie. La police a dépêché sur les lieux et dispersé la foule.

L’Arabie saoudite a exécuté 47 personnes parmi lesquelles l’opposant chiite Nimr Baqer al-Nimr, figure de la contestation contre le régime saoudien. Cela a provoqué la colère du monde chiite et aussi la réaction des défenseurs des droits de l’homme. L’indignation s‘étend jusqu’en Inde, où des centaines de musulmans chiites sont également descendus dans les rues, dans la province du Cachemire.

Les organisations de défense des droits de l’homme ont mainte fois condamné l’Arabie saoudite pour ses politiques répressives qui étouffent la liberté d’expression, d’association et de réunion.

Amnesty International avait critiqué le processus du procès de Sheikh Nimr; considérant les accusations portées contre cet homme comme une violation de son droit à la liberté d’expression.