Iraq : le manque de financement entrave fortement l’apport de l’aide humanitaire

Iraq : le manque de financement entrave fortement l’apport de l’aide humanitaire

Alors que les combats récents en Iraq ont provoqué le déplacement de 74.000 personnes supplémentaires, les agences humanitaires de l’ONU présentes dans le pays ont annoncé lundi que 40% des programmes d’accès à l’eau et à l’assainissement devront être interrompus d’ici la fin du mois de juillet par manque de financement.

Un rapport du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que « les nouveaux déplacements, l’aspect changeant du nombre de personnes concernées, les mouvements de population en cours et l’insécurité rendent difficile l’apport de services WASH [Eau, Assainissement et Hygiène pour tous] qui sont essentiels pour sauver des vies et critiques pour aider les personnes déplacées dans les zones en crise ».

Le rapport hebdomadaire de l’OCHA sur l’évolution de la situation en Iraq- publié en fin de semaine dernière – précise également que plus de 74.000 personnes ont fui les combats dans la ville de Fallujah, dans la province de l’Anbar, depuis le 8 juillet dernier, ce qui accroit parallèlement le besoin d’assistance humanitaire de la population du pays (…)
Lire la suite sur un.org