La Chine: Un avocat menacé de 20 ans de prison pour des tweets

La Chine: Un avocat menacé de 20 ans de prison pour des tweets

Figure emblématique du combat pour l’état de droit en Chine, l’avocat Pu Zhiqiang, détenu depuis mai dernier, n’attend plus qu’une décision du parquet pour connaître son sort: soit il sera jugé, soit les enquêteurs devront apporter des preuves supplémentaires dans son dossier d’accusation. Ce dernier, monté par la police, comporte notamment trois accusations – « incitation à la subversion du pouvoir de l’Etat », « incitation à la haine raciale et au séparatisme » et « provocation de querelles et de troubles » – passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à vingt ans de prison. Elles sont fondées sur 28 messages diffusés sur son compte Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, entre 2011 et 2014. « Pour trois des accusations, les seules preuves présentées sont ces messages », a confirmé au Monde l’avocat Zhang Baojun, qui fait partie de l’équipe de défense de M. Pu…

Selon M. Zhang, les interrogateurs ont à ce jour compilé 74 volumes de 100 à 150 pages chacun après trois mois d’interrogatoires. M. Pu a été soumis à rude épreuve, puisque certaines des sessions ont duré dix heures : dans une lettre adressée en décembre au président chinois Xi Jinping, son épouse s’était plainte des « tortures physiques et mentales » infligées à son mari – notamment parce qu’il souffre de diabète. M. Pu partageait sa cellule avec 18 détenus, selon une proche…
Lire la suite sur lemonde.fr