La police italienne disperse 200 migrants rassemblés près de la frontière française

La police italienne disperse 200 migrants rassemblés près de la frontière française

Ils étaient empêchés depuis deux jours d’entrer dans ce pays par des gendarmes français. La police italienne a décidé d’intervenir samedi à Vintimille (Italie) pour disperser quelque 200 migrants rassemblés tout près de la frontière avec la France.

Les policiers italiens, équipés de casques, visières et boucliers, tentaient sans ménagement de repousser les migrants en direction de la ville italienne de Vintimille, à 5 km du poste-frontière. Un responsable local de la police italienne, qui n’a pas voulu donner son identité, a indiqué à l’AFP que les forces de l’ordre souhaitaient éloigner les migrants de la frontière pour les emmener en bus vers des centres d’accueil de la province d’Imperia.

« Où sont les droits de l’homme ? »

Vers 18H00, une cinquantaine d’hommes, qui souhaitaient passer la frontière, refusaient d’obtempérer et s’étaient réfugiés sur des rochers. « Où sont les droits de l’homme ? » criaient certains, après avoir été bousculés par les policiers italiens. La majorité des migrants s’est finalement pliée aux ordres de la police et est partie à pied en direction d’un tunnel sur la route conduisant à Vintimille.

Ces 150 à 200 migrants, pour la plupart en provenance d’Afrique, bloqués depuis jeudi par les autorités françaises à la frontière franco-italienne, demandaient pacifiquement qu’on les « laisse passer » pour qu’ils puissent gagner le pays européen de leurs rêves (…)

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr