La pollution urbaine en hausse, surtout dans les villes pauvres (OMS)

La pollution urbaine en hausse, surtout dans les villes pauvres (OMS)

Un nouveau rapport de l’OMS récemment publié dit que la pollution atmosphérique en milieu urbain continue de progresser à un rythme alarmant à travers le monde, avec des effets dévastateurs pour la santé humaine.

Pour la Sous-Directrice générale de l’OMS chargée de la santé de la famille, de la femme et de l’enfant, le Dr Flavia Bustreo « lorsque l’air pollué enveloppe nos villes, les populations urbaines les plus vulnérables – les plus jeunes, les plus vieux et les plus pauvres – sont les plus touchés ».

Plus de 80% des gens vivant dans des zones urbaines où la pollution atmosphérique est surveillée sont exposés à des niveaux de qualité de l’air ne respectant pas les limites fixées par l’OMS. Si toutes les régions du monde sont touchées, les habitants des villes à revenu faible sont ceux qui en subissent le plus les conséquences, d’après ce rapport (…)

Lire la suite sur un.org