L’Afrique au premier rang de régions astreintes au travail des enfants

L’Afrique au premier rang de régions astreintes au travail des enfants
Un enfant sur dix à l’échelle mondiale est astreint au travail des enfants, c’est-à-dire 152 millions d’enfants, 64 millions de filles et 88 millions de garçons. L’Afrique figure au premier rang des régions à la fois en termes de prévalence (soit 1/5) et de nombre absolu (72 millions) d’enfants astreints au travail des enfants. 

Selon l’Organisation internationale du Travail, le travail forcé des enfants s’entend de tout travail accompli par un enfant sous une contrainte exercée par un tiers (autre que ses parents) sur l’enfant lui-même ou sur ses parents, ou de tout travail accompli par un enfant comme conséquence directe du fait que l’un de ses parents ou les deux sont eux-mêmes victimes de travail forcé.

Un enfant sur dix à l’échelle mondiale est astreint au travail des enfants, c’est-à-dire 152 millions d’enfants, 64 millions de filles et 88 millions de garçons. Pour l’ONU il faut redoubler d’efforts pour atteindre la cible 8.7 des objectifs de développement durable (ODD), qui appelle à l’interdiction et à l’élimination immédiates des pires formes de travail des enfants.

Le nombre et le pourcentage d’enfants astreints au travail des enfants varient considérablement d’une région à l’autre. Selon les estimations de l’OIT, l’incidence du travail des enfants est plus élevée dans les pays à bas revenu mais est également loin d’être négligeable dans d’autres pays.

Les deux régions Afrique et Asie-Pacifique concentrent près de neuf enfants astreints au travail des enfants sur dix. L’Afrique figure au premier rang des régions à la fois en termes de prévalence (soit 1/5) et de nombre absolu (72 millions) d’enfants astreints au travail des enfants. La région Asie-Pacifique est à la deuxième place pour 7 % en matière de prévalence, soit 62 millions d’enfants astreints au travail des enfants dans la région.

Le reste de la population astreinte au travail des enfants se répartit entre les Amériques (11 millions), l’Europe et Asie centrale (6 millions) et les États arabes (1 million). En termes d’incidence, 5 % des enfants sont astreints au travail des enfants dans les Amériques, 4 % en Europe et Asie centrale et 3 % dans les États arabes.

La Journée mondiale contre le travail des enfants est l’occasion de promouvoir une semaine d’action autour du 12 juin. Les deux agences onusiens, l’OIT et l’UNICEF publieront en juin 2021 les nouvelles tendances et estimations mondiales du travail des enfants (2016-2020), sous l’égide de l’Alliance 8.7. Le rapport évalue dans quelle mesure la pandémie de COVID-19 et la crise économique sans précédent qui l’accompagne risquent de ralentir les progrès accomplis en vue de l’élimination du travail des enfants.

www.un.org