Le choléra a fait 115 morts en 2 semaines au Yémen (CICR). L’OMS classe désormais le Yémen comme l’une des plus grandes urgences humanitaires de la planète avec la Syrie, le Soudan du Sud, le Nigeria et l’Irak

Le choléra a fait 115 morts en 2 semaines au Yémen (CICR). L’OMS classe désormais le Yémen comme l’une des plus grandes urgences humanitaires de la planète avec la Syrie, le Soudan du Sud, le Nigeria et l’Irak

Le choléra a fait en deux semaines 115 morts au Yémen où 8.500 cas suspects ont été recensés alors que ce pays est déchiré par la guerre, a annoncé Dominik Stillhart,  responsable du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), lors d’une conférence de presse dans la capitale Sanaa.

Citant un bilan du ministère yéménite de la Santé, il a ajouté que 115 personnes étaient mortes du choléra entre le 27 avril et le 13 mai.

Durant la même période, plus de 8.500 cas suspects ont été recensés dans 14 provinces du Yémen, a-t-il encore dit.

En 2016, le Yémen avait déjà été touché par le choléra, la situation sanitaire s’étant nettement dégradée en raison de la guerre qui ravage ce pays pauvre de la Péninsule arabique.

L’OMS classe désormais le Yémen comme l’une des plus grandes urgences humanitaires de la planète avec la Syrie, le Soudan du Sud, le Nigeria et l’Irak.

Arabie Saoudite a lancé une campagne militaire contre son voisin du Sud en Mars 2015. L’objectif de la coalition arabe était de de saper le mouvement Ansarullah et de rétablir Abd Rabo Mansour Hadi, le président fugitif du Yémen qui cherche maintenant à reprendre le pouvoir.Les combats ont fait plus de 8.000 morts et plus de 44.500 blessés depuis mars 2015. Quelque 19 millions de personnes, soit 60% de la population, vivent en situation d’insécurité alimentaire, selon l’ONU.