Le CICR propose d’aider à la “réconciliation” en Syrie

Le CICR propose d’aider à la “réconciliation” en Syrie

Le Comité international de la Croix Rouge (CICR) a affirmé jeudi être prêt à aider le régime et l’opposition en Syrie à aboutir à “une réconciliation nationale”.
Son président Peter Maurer, qui effectue une visite à Damas, a discuté avec les responsables de ce pays de “la possibilité pour le CICR de jouer un rôle humanitaire en aidant au processus de réconciliation nationale”, a affirmé à l’AFP son porte-parole Simon Schorno.

“Le CICR a de l’expérience dans ce domaine et peut y consacrer ses ressources… comme médiateur neutre” entre les parties en guerre en Syrie, a souligne M. Schorno, en insistant toutefois sur le fait que son organisation pourrait jouer un rôle dans le domaine humanitaire mais pas politique”.

M. Maurer a rencontré jeudi le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem, qui a insisté sur le fait que “la distribution de l’aide ne doit pas être politisée”, selon l’agence officielle Sana.

La guerre civile qui dure depuis près de quatre ans a causé la mort de plus de 195 000 personnes et a forcé plus de la moitié de la population à quitter ses habitations. Des accords limités de cessez-le-feu ont été ratifiés entre rebelles et régime, surtout autour de Damas.
M. Maurer doit se rendre vendredi à Barzé, un quartier ou un cessez-le feu a abouti.