Le Liban face aux défis de l’afflux de réfugiés syriens

Le Liban face aux défis de l’afflux de réfugiés syriens

Les réfugiés syriens représentent aujourd’hui 25% de la population du pays, où les services de base sont saturés…

Un garage pour refuge  Depuis deux ans, Ahmad, sa femme et ses deux enfants, originaires de la Ghoutta en Syrie, vivent à Wadi Zeyni, dans la région de Chouf au Liban… dans un ancien garage,aménagé par des associations locales et loué pour 200 dollars par mois.

«Ici, tout est cher»

Lui a été blessé et a le bras droit paralysé, et ne peut donc pas travailler. Sa femme fait quelques ménages deux fois par semaine pour environ 15 dollars. Impossible pour eux de s’en sortir sans le programme de cash de l’ONG Care pour les familles les plus démunies. «Ici, tout est cher. Si le propriétaire veut augmenter le prix du loyer, nous sommes obligés de dire oui, nous n’allons pas aller vivre dans la rue. Nous n’avons pas le choix: on ne peut pas rentrer en Syrie. On doit attendre ici patiemment.»

Comme eux, plus de 1,1 million de Syriens ont fui la guerre civile qui ravage le pays depuis 4 ans pour se réfugier au Liban, qui est ainsi devenu le premier pays d’accueil par habitant. Les réfugiés y représentent aujourd’hui quelque 25% de la population(…)
Lire la suite sur 20minutes.fr