Le temps d’une après-midi, les écoliers néerlandais dans la peau de réfugiés

Le temps d’une après-midi, les écoliers néerlandais dans la peau de réfugiés

La valise à moitié faite a été abandonnée dans l’urgence, le vin est renversé sur la table et à la radio, le message est lancinant: “Ceci est une annonce de la sécurité nationale, quittez les lieux au plus vite !”

Le temps d’une après-midi d’excursion scolaire, Amy et Sona, adolescentes néerlandaises de 15 et 16 ans, sont transportées dans la peau de réfugiés dans un musée ouvert à La Haye en 2010, la “Maison de l’Humanité”, qui se décrit comme “unique au monde”.

Les deux lycéennes ont reçu quelques instants plus tôt le “visa” les autorisant à débuter leur périple vers la “zone B”, retraçant symboliquement les pas des millions de personnes qui effectuent un périlleux trajet vers les côtes de l’Europe.

Après avoir quitté le salon où retentit en boucle l’avertissement radio, le voyage devient “incertain, il faut affronter plusieurs dangers, il y a des incertitudes…”, explique à l’AFP la directrice du site, Lisette Mattaar.

Amy et Sona devront “faire des choix difficiles pour arriver dans un pays sûr”, explique-t-elle.

Le musée, fondé par la Croix Rouge néerlandaise dans le but de montrer le travail qu’elle mène auprès de ceux qui ont fui la guerre et la pauvreté, est soutenu par douze autres ONG. Quelque 30.000 personnes l’ont visité en 2014, contre 14.000 lors de sa première année de fonctionnement.

Déconseillé au moins de 10 ans, le musée assure avoir vu exploser les demandes de visites des écoles depuis le début de la pire crise migratoire qu’ait connu l’Europe (…)
Lire la suite sur AFP

Tags: telefone comprar baclofen rezeptfrei erhalt man service kemstro 25mg buy brand baclofen online tablet without script germany purchase baclofen online
Tablets baclofen generic price buy baclofen online no prescription baclofen prices walgreens ; Baclofen buying baclofen where to buy baclofen online mail order