L’église copte de France a vivement réagi à l’attentat perpétré au Caire

L’église copte de France a vivement réagi à l’attentat perpétré au Caire

Au moins 25 personnes ont été tuées, dimanche 11 décembre, dans un attentat à la bombe à l’intérieur d’une église copte-orthodoxe adjacente à la cathédrale Saint-Marc du Caire.

Le métropolite de l’Eglise copte orthodoxe de France a vivement réagi à l’attentat.

« Révoltant, affligeant, et épouvantable »: interrogé par Sputnik, le métropolite de l’Eglise copte orthodoxe de France a commenté en des termes très forts le récent attentat perpétré dans la cathédrale Saint-Marc du Caire.

Une explosion a eu lieu en pleine célébration, dimanche 11 décembre matin, dans l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, contiguë de la cathédrale copte Saint-Marc, au Caire. Le bilan a progressivement augmenté de cinq à 20, puis 25 morts au minimum, au fur et à mesure des opérations de secours sur le site.

Le dernier attentat à la bombe contre une église copte remonte au 1er janvier 2011. Vingt et une personnes avaient péri dans une attaque à Alexandrie.

Les coptes-orthodoxes constituent la majorité de la communauté chrétienne en Égypte, la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes. Faiblement représentés au gouvernement, ils s’estiment tenus à l’écart de nombreux postes de la justice, des universités ou encore de la police.