L’environnement victime de la croissance

L’environnement victime de la croissance

La pollution des sols en Chine touche une surface considérable du pays. Selon un rapport récemment rendu public, un cinquième des terres agricoles de la Chine sont contaminées par la pollution. Ce qui a provoqué les craintes des dirigeants et de la population chinoise, qui redoutent les effets de cette pollution sur la chaine alimentaire.
Selon cette enquête menée sur une période de huit ans (2005-2013), et ayant mis à l’examen environ les deux tiers de la superficie de la Chine, une proportion de 16,1% est estimée polluée; chiffre qui monte à 19,4% pour les terres agricoles. Il faut ajouter à cela que plus de 80% des polluants retrouvés dans les sols ne sont pas d’origine biologique.

Les activités industrielles et agricoles sont les principales sources de contamination des terres arables, sources importantes d’une grande partie des produits alimentaires chinois. Dans ce pays, nourrir la vaste population a toujours été l’un des défis majeurs du gouvernement, secouant parfois le pays à coup de troubles sociaux et de révoltes. Dans les décennies à venir, la République populaire de Chine devra augmenter ses importations de produits agricoles pour répondre aux besoins de sa population.

De nos jours, les crises environnementales induit par les pollutions industrielles ont touché des régions entières de la planète. Malheureusement, dans beaucoup de pays notamment dans le tiers monde, des cours d’eau, des forêts, des ressources naturelles et même des terres agricoles, sont moyennement ou gravement menacés par les pollutions industrielles.