Les terroristes de Daesh (EI) ont ajouté une nouvelle arme à leur arsenal de terreur

Les terroristes de Daesh (EI) ont ajouté une nouvelle arme à leur arsenal de terreur

Le gouvernement de la région autonome du Kurdistan irakien assure disposer de preuves de l’utilisation par Daesh (EI) de gaz chloré comme arme chimique.

Le gouvernement de la région autonome du Kurdistan irakien a accusé ce samedi le groupe terroriste d’utiliser du gaz chloré comme arme chimique contre les combattants peshmergas.

Les autorités kurdes se basent sur l’analyse d’échantillons de sol et de vêtements après une attaque à la voiture piégée commise en janvier par l’Etat islamique dans le nord de l’Irak. Les analyses ont été menées par un laboratoire agréé par l’Union européenne après que ces échantillons ont été transmis par le gouvernement régional kurde à “une nation partenaire” de la coalition sous commandement américain. Les résultats font apparaître “des niveaux de chlore laissant penser que le gaz a été utilisé sous la forme d’une arme”, indique un communiqué du Conseil de sécurité de la région.

La BBC a déjà assuré le jeudi 12 mars que Les djihadistes de Daesh(EI) auraient recours au gaz chloré, après avoir visionné des vidéos fournies par des officiers irakiens. La chaîne britannique diffuse l’une d’entre elles, où l’on aperçoit un nuage orange s’échapper du sol, dans le cadre de l’offensive menée sur Tikrit (Irak).