L’ONU appelle à des « mesures urgentes » pour promouvoir l’éducation des filles

L’ONU appelle à des « mesures urgentes » pour promouvoir l’éducation des filles

Bien que l’autonomisation des femmes compte parmi les réalisations les plus significatives du siècle dernier, la communauté internationale doit « aller plus loin » dans sa lutte pour garantir le droit à l’éducation pour toutes les filles, a déclaré mardi le chef des droits de l’homme de l’ONU.

« Investir dans l’éducation des filles est non seulement la bonne façon de procéder, mais c’est aussi la façon intelligente de procéder », a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, dans le cadre d’un débat du Conseil des droits de l’homme de l’Organisation sur le droit à l’éducation pour toutes les filles, organisé à Genève.

« Alors que l’éducation élargit les horizons des filles, ouvre la voie à de meilleurs salaires et améliore la position des femmes dans la famille et la société, elle apporte également des avantages importants à l’ensemble de la communauté », a poursuivi M. Zeid, notant que ces avantages incluent « une plus grande stabilité sociale, une meilleure santé de génération en génération et une plus grande croissance économique ».

Le Haut-Commissaire a expliqué que, selon une étude récente menée dans 174 États membres, le meilleur indicateur de la « quiétude » (« peacefulness ») d’un pays n’est pas sa richesse ou sa structure politique, mais le bien-être et l’éducation des femmes et des filles. Ce constat, ajouté aux progrès considérables accomplis dans la réalisation du troisième objectif du Millénaire pour le développement (OMD) sur l’égalité des sexes, constitue « une incitation énorme en faveur du changement social », a déclaré M. Zeid (…)
Lire la suite sur un.org