L’ONU: près de mille morts depuis la trêve en Ukraine

L’ONU: près de mille morts depuis la trêve en Ukraine

Près de 1.000 personnes ont été tuées en Ukraine depuis la trêve conclue en septembre entre l’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses, soit en moyenne 13 par jour, a annoncé l’ONU jeudi, journée ponctuée par de nouvelles violences.
Chargée de surveiller l’application du cessez-le-feu entré en vigueur le 5 septembre mais aujourd’hui violé quotidiennement, l’OSCE a annoncé le même jour avoir été elle-même prise pour cible dans l’est de l’Ukraine.
Si l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) a qualifié l’épisode d'”acte isolé”, l’incident montre que les violences ne connaissent pas de répit dans la région.
Du 5 septembre au 18 novembre, 957 personnes, dont 119 femmes, ont été tuées dans des affrontements entre l’armée et les séparatistes prorusses, a indiqué à Genève le bureau du Haut Commissaire aux droits de l’homme des Nations unies.
Depuis le début du conflit en avril, le bilan est de 4.317 morts, y compris les 298 passagers et membres de l’équipage du Boeing de la Malaysian Airlines abattu en juillet, et de 9.921 blessés.
“Des civils continuent d’être tués, détenus illégalement, torturés et de disparaître”, relève le rapport qui dénonce des violations graves des droits de l’homme dans les deux camps.
Parmi les témoignages recueillis, un soldat ukrainien a affirmé avoir eu le bras sectionné à la hache par des rebelles parce qu’il portait un tatouage intitulé “gloire à l’Ukraine”. Un insurgé a dit, de son côté, que des troupes régulières lui avaient placé un sac plastique sur la tête et l’avaient battu.
Selon le rapport, le nombre de déplacés a également “fortement augmenté, passant de 257.489 le 18 septembre à 466.829 au 19 novembre”…