L’UNICEF juge urgent que l’on entende les enfants migrants et réfugiés coincés en Grèce

L’UNICEF juge urgent que l’on entende les enfants migrants et réfugiés coincés en Grèce

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a rappelé cette semaine aux Etats leur obligation de prendre soin et de protéger tous les enfants et de leur donner la possibilité de s’exprimer lorsque leur avenir est en cause.

L’UNICEF déclare se réjouir de la nouvelle loi grecque, entrée en vigueur le 4 avril dernier, qui exempte certains groupes vulnérables tels que les enfants non-accompagnés ou séparés, les enfants porteurs de handicap, victimes de traumatismes ou en détresse, les femmes enceintes ou récemment accouchées, de retours forcés ou de procédures frontalières exceptionnelles. Ceci même s’il reste davantage à faire.

Actuellement, plus de 22.000 enfants réfugiés et migrants sont coincés en Grèce, confrontés à un avenir incertain et même à des formes diverses de détention depuis la mise en application de l’accord le mois dernier (…)
Lire la suite sur un.org