Népal: 20 ans après la guerre, les enfants soldats ont tout perdu, Bijay Rai raconte son histoire triste

Bijay Rai grimace de douleur à chaque fois qu’il marche, souvenir indélébile de sa décision de rejoindre à 14 ans les rangs des maoïstes au Népal, comme des milliers d’autres enfants soldats.

Rai a rallié de son propre chef l’insurrection des maoïstes, qui a combattu l’armée et les autorités pendant une dizaine d’années, car il les croyait au service des millions de pauvres et d’opprimés du pays.

Mais, 20 ans après le début de la guerre, et pratiquement 10 ans après sa fin, Rai, incapable d’occuper un emploi en raison des éclats de balles qui martyrisent ses membres, se sent trahi et abandonné par les chefs maoïstes.

“Ils nous ont utilisés quand ils avaient besoin de nous, mais, quand la guerre s’est achevée, ils ne se sont plus occupés de nous”, dit le jeune homme de 27 ans à l’AFP, peu avant l’anniversaire du début de la guerre samedi (…)
Lire la suite sur AFP