Nigeria: Au moins 21 morts lors d’un attentat anti chiite

Un attentat-suicide a fait au moins 21 morts vendredi, dans le nord-est du Nigeria, endeuillant une procession de musulmans chiites organisée à 20 kilomètres au sud de Kano, à l’occasion du 40e jour du deuil de l’Achoura.

“Notre procession a été la cible d’une attaque suicide. Nous avons perdu 21 personnes et plusieurs autres ont été blessées”, a déclaré à la presse Muhammad Turi, un membre du Mouvement islamique au Nigeria, qui organisait cette marche symbolique suivie par des milliers de fidèles.

“Cela ne nous découragera pas dans le respect des rites religieux. Même si nous étions tous morts, le dernier d’entre nous continuerait à remplir son devoir”, a-t-il ajouté quelques heures après l’attentat commis vers 14 heures (13H00 GMT) dans le village de Dakasoye.

Un reporter de l’AFP sur place a vu plusieurs corps, blessés ou tués, ensanglantant la route bitumée où marchaient les fidèles. Les rescapés, eux, avaient poursuivi leur marche…

Les festivités de l’Achoura sont les plus importantes du calendrier chiite. Les pèlerins pleurent leur martyr Hussein, assassiné en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid durant la bataille de Kerbala. Des pèlerins chiites du monde entier visitent chaque année son mausolée à Kerbala, situé à 80 km au sud-ouest de Bagdad.

Au Nigeria, l’insurrection de Boko Haram et sa répression ont fait au moins 17.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009.