Nigeria: Boko Haram aurait kidnappé 500 femmes et enfants

Nigeria: Boko Haram aurait kidnappé 500 femmes et enfants

Quelque 500 enfants, âgés de moins de 11 ans, auraient été enlevés par Boko Haram dans la ville de Damask (nord-est du Nigeria). Selon un rapport de  L’Express, la disparition aurait été confirmée par le sénateur représentant le nord de l’état de Borno.

«Ils ont pris 506 jeunes femmes enfants. Ils en ont tué environ 50 d’entre eux avant de partir», précise, selon France Soir, Souleymane Ali, un habitant de la ville, située à quelques kilomètres de la frontière tchadienne et attaquée par les hommes de Boko Haram mardi en fin de journée (…)

Plus tôt ce mercredi matin, la presse internationale, Europe 1 en tête, évoquait, elle, le kidnapping de 400 femmes et enfants. Souleymane Ali assure, également, que sa femme et ses trois filles, dont deux devaient se marier cette année, font partie des otages capturés. Les islamistes lui auraient déclaré «ce sont des esclaves, nous les prenons car elles nous appartiennent».

La ville de Damask, sous contrôle de Boko Haram depuis un mois, avait pourtant été récemment reprise par les troupes du Niger et du Tchad. Mais depuis, le groupe islamiste, qui a récemment fait allégeance à l’Etat islamique, multiplie les attentats suicides dans le nord-est du Nigeria et donc à Damask, où, d’après d’autres témoins, il aurait réuni les femmes et les enfants dans la mosquée avant de les emmener.

20minutes.fr