Nigéria : des milliers de manifestants demandent la libération de prisonniers chiites dont le dirigeant de l’IMN, Ibrahim al-Zakzaky

Nigéria : des milliers de manifestants demandent la libération de prisonniers chiites dont le dirigeant de l’IMN, Ibrahim al-Zakzaky

Des milliers de Nigérians ont manifesté le lundi exigeant la libération de prisonniers chiites notamment le dirigeant du Mouvement islamique du Nigeria (IMN), Sheikh Ibrahim al-Zakzaky.

Les manifestants, en majorité des femmes, ont organisé un rassemblement dans la ville de Bauchi, dénonçant l’incarcération de Zakzaky, sa femme et des centaines d’autres musulmans comme illégale.

Ils ont également appelé à la libération immédiate des dissidents actuellement détenus dans les prisons nigérianes.

Une manifestation similaire a également eu lieu dans la ville de Yauri.

Le 12 Décembre de l’année dernière, des soldats nigériens ont attaqué les musulmans chiites alors qu’ils assistaient à une cérémonie dans un centre religieux à Zaria, les accusant de bloquer le convoi du chef d’état-major de l’armée et de tenter de l’assassiner, allégations niées catégoriquement par les chiites.

Le lendemain, les forces nigériennes ont assiégé la maison de Zakzaky et l’ont arrêté après avoir tué ceux qui tentaient de le protéger, y compris l’un des hauts dirigeants de l’IMN et son porte-parole.

Les deux attaques ont entraîné la mort de centaines de chiites dont trois des fils de Zakzaky.

Le Mouvement Islamique du Nigeria (IMN) a promis de poursuivre sa campagne pacifique pour obtenir la libération de Sheikh Zakzaky et les autres détenus.

L’armée nigériene a enterré secrètement des centaines de corps de victimes selon les témoins.

Les organisations de défense des droits de l’homme ont appelé à une enquête approfondie sur les attaques meurtrières par les forces nigérianes.