Papouasie-Nouvelle-Guinée : David Beckham et l’UNICEF aident les enfants souffrant de malnutrition

Papouasie-Nouvelle-Guinée : David Beckham et l’UNICEF aident les enfants souffrant de malnutrition

La star internationale de football et Ambassadeur de bonne volonté auprès du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), David Beckham, s’est rendu à la rencontre d’enfants traités pour malnutrition dans un hôpital soutenu par l’UNICEF en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

« Je suis très fier d’être en mesure de me rendre en Papouasie-Nouvelle-Guinée afin de constater comment les fonds levés contribuent à garder les enfants en bonne santé et en sécurité, en fournissant des aliments thérapeutiques vitaux pour ceux qui souffrent de malnutrition », a déclaré M. Beckham dans un communiqué de presse rendu public jeudi par l’UNICEF.

Plus tôt cette année, M. Beckham a lancé en tandem avec l’UNICEF son initiative de collecte de fonds, ‘7: le fonds de David Beckham pour l’UNICEF’, dont l’objectif est de protéger des millions d’enfants à travers le monde contre les dangers croissants auxquels ils font face.

L’UNICEF a déclaré que le Fonds créé par son Ambassadeur de bonne volonté contribue à financer des programmes essentiels pour les enfants dans toutes les régions du monde, y compris ceux touchés par la malnutrition en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Selon l’agence, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, un enfant sur 13 meurt avant l’âge de cinq ans, principalement en raison de la malnutrition. Les données statistiques nationales indiquent également que presque la moitié des enfants du pays souffrent de retards de croissance.

« Au début de cette année, j’ai lancé mon propre Fonds avec l’UNICEF parce que je voulais aider à construire un monde plus sûr pour les enfants», a déclaré M. Beckham. « Je crois que tous les enfants devraient avoir la possibilité de réaliser pleinement leur plein potentiel et il est incroyable de constater jusqu’où l’UNICEF est prêt à aller afin de protéger les enfants les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre », a-t-il ajouté.
Lire la suite de un.org